We come to bury Caesar! — Begraben wollen wir Caesar!

by DIVVS·IVLIVS

We come to bury Caesar!

Printing a journal takes its time: almost a year of waiting after peer review… but now the article on the accurate historical date of Julius Caesar’s funeral has been published in the Revue des Études Anciennes… and the conclusions are shaking many foundations… a new image emerges… and after more than 2000 years we have finally buried Caesar. See below for the links to Liberalia tu accusas!.

Begraben wollen wir Caesar!

Eine Zeitschrift zu drucken dauert seine Zeit: fast ein Jahr des Wartens nach dem Peer-Review… aber nun ist der Artikel über das korrekte historische Datum von Julius Caesars Beisetzung in der Revue des Études Anciennes veröffentlicht worden… und die Ergebnisse rütteln an so einigen Fundamenten… ein neues Bild erscheint… und nach mehr als 2000 Jahren haben wir Caesar endlich bestattet. Hier sind die Links zu Liberalia tu accusas!.

  • REA print version (english; REA-Druckfassung)
  • integral postprint version (english; reviewed)
  • Integralfassung (deutsches Original)

  • Carotta F, Eickenberg A. 2011. “Liberalia tu accusas! Restituting the ancient date of Caesar’s funus“. Revue des Études Anciennes 113 (2): 447–467. Bordeaux: Michel de Montaigne University III.

    From the peer review:

    L’avis sur l’article abordant la question de la chronologie des funérailles de César est finalement positif. Il peut paraître peut-être futile, voire “old fashioned”, de consacrer une vingtaine de pages à une simple question de chronologie. Mais cet événement fut capital et apparaît comme un repère chronologique autour duquel s’organisent les événements de mi-mars 44. Dans la mesure où il s’agit d’une période-charnière qui détermina la crise dans laquelle fut plongée Rome pendant une quinzaine d’années et qui ouvrit une période de concurrence effrénée et mortifère, il est fondamental de savoir quand les faits se déroulèrent. L’histoire est fondée sur une connaissance aussi précise que possible de l’enchaînement des événements. L’idée de l’auteur, à savoir que les funérailles eurent lieu le 17 mars et qu’il faut resserrer la chronologie pour insérer deux séances du Sénat les 16 et 17 mars, emporte la conviction, car la démonstration est bien menée. Il y a des explications lumineuses, par exemple sur le caractère “dionysiaque” ou “bacchique” des événements liés aux funérailles de César, par exemple le démembrement (par erreur) par le peuple Romain d’un Cinna confondu avec un assassin de César, ce qui conduit à retenir la date des Liberalia fixée au 17 mars. Je ne sais pas si cette idée s’imposera, car la question est très complexe et les sources elliptiques, mais cet article propose une solution qui se tient.



    CaesarFuneral2

    PS: In his book Rouw en razernij om Caesar – De wraak van het volk voor een politieke moord zonder weerga (Aspekt 2008), which reconstructs the events between 14 and 17 March 44 BCE, Tommie Hendriks also assumed 17 March as the date of Caesar’s funeral, inferred from Cicero’s writings—as other historians had occasionally done before, like Alföldi in the mid 20th century, and Greswell in the 19th century. Nevertheless, without an analysis of the arguments by Drumann-Groebe 17 March can’t be accepted by the academic community, whose opinion rests firmly on these two 19th century scholars, who had argued that the first Senate took place on the 17th, which would have made the funeral possible only on the 18th or later. The new article now refutes Drumann-Groebe in detail, with decisive new arguments (cf. the peer review), so that it is now easy to revert to the traditional date of Caesar’s funeral, as it results from the ancient historiographers: 17 March, Liberalia.